Chronique: Spécial K., par Céline de Roany

Résumé:

« La souffrance se propage comme une coulée de lave, elle prend tout, le centre du corps, la peau, la surface et les os, elle se diffuse, elle se répercute, elle court dans les veines, le long des muscles, elle envahit le corps entier comme du métal en fusion et je me dis : je vais mourir. »

Céleste Ibar quitte Paris et reprend du service à la PJ de Nantes après une agression brutale. Elle rêve de retrouver une vie normale et sereine. Ça part mal : on lui reproche sa première arrestation. A peine arrivée, déjà mise au ban du service, elle est envoyée constater le suicide d’une figure locale. Affaire pourrie.

Mais est-ce réellement un suicide ? Rien ne colle. Des objets manquent, que la victime a été violentée et son corps est marqué d’une étrange manière. Un grain de sable viendra faire voler en éclat une enquête de plus en plus forte, menée tambour battant. Céleste devra imposer sa personnalité particulière, son style acéré. Elle déterrera malgré elle des secrets profondément enfouis, dont les remugles continuent de hanter les vivants.

Prêtant sa plume à des personnages complexes et charnels, profondément humains, Céline de Roany signe avec Special k. un roman policier actuel qui joue avec les apparences et promène le lecteur dans les méandres des émotions humaines.

Mon avis:

Une excellente surprise que ce livre.

Déjà, l’intrigue est très bien construite, ce qui est essentiel pour tout livre mais plus particulièrement pour un policier. Jusqu’à la fin, on reste dans l’inconnu, on ne peut deviner le fin mot de l’histoire, ce qui n’est pas si fréquent!

Ensuite, j’ai beaucoup aimé l’aspect féministe de ce livre. Nous avons déjà une enquêtrice forte et complexe, Céleste, que j’ai beaucoup apprécié, mais surtout, plein de petits éléments qui sont pointés que l’on voit (trop) rarement: la réaction de Céleste face à une personne qui se livre à des violences conjugales par exemple, la réaction des gens face à elle à ce moment, son obstination à ne pas laisser passer, ce genre de chose est extrêmement bien traité dans Spécial K, et ça fait très très plaisir!

Le style enfin, est très agréable, fluide, addictif. Si je devais faire un petit reproche, c’est que l’on profite du point de vue de nombreux personnages au fil des chapitres, et j’avoue préférer avoir un seul point de vue, deux éventuellement. Mais ça reste très personnel, et ça ne gâche clairement pas la lecture.

Une note pour ce livre?

8,5/10

Un excellent policier, à lire sans hésitation!

Pour vous le procurer…

Le livre sort le 7 Juin, retenez la date! Il est également disponible en pré-commande.

En attendant, vous pouvez consulter le site de l’auteure.

Un grand merci à Céline de Roany pour m’avoir permis de lire et de chroniquer son livre!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s